Appel à communications

Un nouveau volet au thème initial est ajouté : «Faire partie de l’équation…face à une crise sanitaire» !

En effet, il nous semblait important de s’interroger sur l’impact de la crise actuelle sur les milieux documentaires. Certains affirment qu’une telle crise pourrait surgir à nouveau et nous devons par conséquent pouvoir en tirer le plus d’enseignements possible.

Des questions méritent d’être posées il nous semble, de même qu’il est souhaitable que nous partagions les solutions expérimentées dans les réseaux. On peut par exemple se demander : Comment cette pandémie COVID-19 a affecté le travail dans les milieux documentaires ? Quelles stratégies ont été mises en œuvre pour optimiser les façons de faire ? Comment les milieux documentaires ont-ils fonctionné ? Les services en ligne ont-ils permis de compenser ? De nouveaux outils ont-ils été conçus ? Comment avons-nous protégé les publics? Le personnel ? Des risques ont-ils été encourus pour servir les clientèles ? Des formations ont-elles été données au personnel ? Quelle communication a été mise sur pieds pour tenir informé le public ? Qu’est-ce qui a marché et qu’est-ce qui n’a pas marché ? Comment voyez-vous la reprise ? Quelles conclusions peut-on en tirer pour l’avenir ?

Pour plusieurs, la crise que nous traversons est une opportunité de revoir le fonctionnement de nos systèmes, une occasion d’innover et d’améliorer nos services. C’est dans cet esprit que ce nouveau volet a été ajouté.

Le comité scientifique accueillera donc toute nouvelle proposition de communication susceptible d’intégrer ce nouveau volet du CPI avant le 10 juillet 2020.


Prolongation jusqu’au 1er avril de l’appel à communication CPI 2020 «Faire partie de l’équation»

Rappel des thématiques:

Alors que la transition numérique continue de générer une production effrénée d’informations dont l’utilisation est devenue un enjeu social, politique et économique, il est primordial que le professionnel de l’information assume le rôle clé qui lui revient dans cet écosystème.  Comme professionnels de l’information, nous devons collectivement nous positionner, faire valoir nos compétences et montrer ce que nos institutions, nos services et nos programmes apportent aux communautés que nous soutenons.

Le professionnel de l’information n’est pas nécessairement un spécialiste des technologies. Il s’intéresse avant tout au pourquoi, au pour qui et au comment.  Il fait le pont entre ses publics (usagers et usagers potentiels) dont il connaît la variété des besoins et les outils pour y répondre. Il est à la fine pointe en ce qui a trait aux technologies de l’information. Il apporte également une perspective importante à la société de l’information qui lui permettra de se développer de façon durable, éthique et inclusive.

Dans ce contexte, de nombreuses questions peuvent être soulevées parmi lesquelles :

  • Comment mieux positionner le professionnel de l’information et son service (bibliothèque, centre de documentation, service d’archives, etc.) ?
  • Quelle valeur ajoutée apporte le professionnel de l’information ?
  • Comment mobiliser les compétences des professionnels de l’information pour avoir un impact ?
  • Comment les compétences des professionnels de l’information entrent-elles en jeu?
  • Comment le professionnel de l’information accueille-t-il les nouveautés technologiques et les intègre-t-il à ses pratiques?
  • Quelles formations (initiales et/ou continues) faudrait-il offrir pour permettre un meilleur positionnement des professionnels ?
  • Comment développer les professions de l’information en se regroupant autour d’un projet social commun?
  • Comment la collaboration entre professionnels de l’information de tous horizons permet-elle un meilleur positionnement de ceux-ci?
  • Comment les professionnels de l’information peuvent-ils favoriser une utilisation de l’information plus efficiente et plus signifiante?
  • La curation des contenus, une nouvelle approche ?
  • Quels espaces pour les services d’information de l’avenir ?
  • Données ouvertes et dépôts institutionnel : quelle place pour le professionnel de l’information ?
  • Intelligence artificielle et milieux documentaires
  • Développement durable : un incontournable pour les milieux documentaires ?
  • Protection des données et rôle du professionnel de l’information
  • Comment aborder la liberté intellectuelle à l’âge des nouveaux médias ?
  • Comment mesurer l’impact de nos actions?
  • Comment les initiatives locales peuvent-elles avoir un impact global?
  • etc.

Puisque chacun doit se sentir concerné par ces questions, que l’on soit gestionnaire, bibliothécaire, archiviste, technicien ou encore agent de soutien, le comité scientifique accueillera les propositions de communications de tous les types de professionnels de l’information, sur un ou plusieurs éléments reliés à la thématique ci-dessus.


COMMENT SOUMETTRE UNE PROPOSITION DE COMMUNICATION

  1. Les personnes intéressées sont invitées à soumettre une proposition d’environ 25 minutes à comitescientifiquecpi@fmdoc.org
  2. La proposition (résumé de la communication à venir) devra contenir au plus 500 mots (1 page)
  3. Soumettre la proposition en format électronique (Word ou équivalent)
  4. Joindre un bref curriculum vitae du ou des auteurs (2 pages maximum).

Nouveauté : il est aussi possible de proposer une session sur une sous-thématique reliée au thème général. Chaque session proposée au comité scientifique doit faire 90 minutes et donner la parole à trois intervenants (environ 25 minutes chacun), et nous parvenir avec un titre, un résumé de la sous-thématique (Word ou équivalent), et un bref CV des 3 conférenciers.

L’évaluation des propositions sera basée sur leur qualité scientifique et professionnelle (clarté et logique de la démarche, appel à une base théorique et/ou appui documentaire approprié, originalité), leur pertinence par rapport au thème, de même que sur les compétences des auteur(e)s évaluées à partir de leur formation et de leur expérience ou réalisations.

Veuillez noter que l’acceptation d’une proposition n’engage en rien l’organisation du Congrès quant au financement de la participation au congrès : les auteur(e)s dont la communication sera acceptée devront financer leur participation et frais de déplacement. Ils bénéficieront cependant d’une inscription gratuite pour la journée de leur intervention, en plus d’une réduction importante pour l’inscription à la totalité du congrès.

Les propositions et CV doivent être envoyés à : comitescientifiquecpi@fmdoc.org


En guise d’inspiration:

Granjon, F. (2017). Mobilisations numériques : Politiques du conflit et technologies médiatiques.     Presses des Mines. Doi :10.4000/books.pressesmines.3585

IFLA Global vision Ideas Store https://ideas.ifla.org/ideas/

Impact Canada. (2019). Modèles de mesure des impacts : Guide des méthodes de mesure des                          impacts. https://www.canada.ca/content/dam/ih-ci/documents/pdfs/MIBD-fra.pdf

Lankes, D. The atlas of new librarianship online.  http://davidlankes.org/new-librarianship/the-atlas-of-new-librarianship-online/

Infodoc : Comment voyez-vous votre avenir?  Archimag No 323 (numéro thématique, Avril 2019).

Miller, R.T. The job outlook : in 2030, librarians will be in demand. Library Journal, 17 octobre 2017. https://www.libraryjournal.com/?detailStory=job-outlook-2030-librarians-will-demand-editorial

L’avenir au présent. Les bibliothèques, les centres d’archives et la mémoire collective au Canada. Rapport du groupe d’experts de la Société Royale du Canada. 2014. http://rsc-src.ca/sites/default/files/L%26A_Report_FR_FINAL_Web.pdf

Salisbury, F. The «Idea of the University» : positioning academic librarians in the future university. New Review of Academic Librarianship 24, 3-4 (2018) DOI: 10.1080/13614533.2018.1472113

Varnum, K.J. New top technologies every librarian needs to know. ALA 2019

CPI

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.