3, 4 et 5 novembre 2021

Appel à communications

David Lankes souligne dans son bouquin Exigeons de meilleures bibliothèques que les définitions des milieux documentaires axées uniquement sur les espaces physiques et les fonctions traditionnelles (prêt, catalogage, etc.) sont dépassées . Il reprend l’idée de Weinberger qui en 2012 définissait la bibliothèque et les milieux documentaires en tant que plateformes pour le développement de la connaissance et de la communauté, soulignant ainsi la multitude de possibilités qu’offrent les milieux documentaires. Shannon Mattern, une professeure d’anthropologie américaine, est allée plus loin en les définissant même comme des réseaux d’infrastructures en évolution (architecturales, technologiques, sociales, etc.) , ouvrant ainsi la porte à une réinvention totale de la bibliothèque et des milieux documentaires, une réinvention qui dépasse la dichotomie physique-virtuel.

La nécessité de réinventer nos milieux documentaires apparaît donc comme de plus en plus nécessaire. Mais quelles en sont les implications? Quels sont les prérequis d’une réinvention des milieux documentaires ? Quelles sont les conséquences ?

Le prochain Congrès des professionnel.le.s de l’information vise à explorer toutes les facettes de cette réinvention des milieux documentaires. Plusieurs facteurs peuvent en effet faciliter ou nuire à cette réinvention des milieux documentaires, et par conséquent de nombreuses questions sous-jacentes se posent.

Date limite d’envoi : lundi 15 mars 2021


CPI

Seo wordpress plugin by www.seowizard.org.